Violon – Note du Loup - Patrick KREIT
Livre sur l'acoustique du violon

Patrick KREIT

Luthier & chercheur

 LE GENIE DE STRADIVARIUS

Note du Loup

 

La note du loup peut être entendue sur tous les instruments du quatuor à cordes. Beaucoup de violons de Stradivarius et de Guarnerius ont la réputation d’avoir ce fameux loup. C’est presque l’apanage des grand violons puissants. Ce défaut peut parfois être une gêne réelle pour un soliste.

 

                                      

Fréquence auto oscillante de type battement, rappelant le hurlement d’un loup, dont l’origine vient de l’interaction entre les mouvements de la corde et le corps de l’instrument.

 

Les solutions empiriques neutralisant le phénomène n’indiquent pas sa véritable nature. La note du loup se situe dans la zone de vibration antinodale du mode B1- de la table.

 

Un logiciel FFT d’analyse en temps réel permet de déterminer l’origine d’un split de fréquence et de localiser un point faible de la table. Une zone de forte vibration en rouge au bas de l’ouïe gauche, signifie que les épaisseurs sont insuffisantes. Cette faiblesse déclenche généralement la note du loup.

 

Une fréquence de torsion de la touche proche de la fréquence du mode B1+ peut déclencher le phénomène. Une barre trop faible derrière le chevalet produira le même effet (valable pour les violons, altos, violoncelles et contrebasses).

 

Les zones en bleue signifient que l’amplitude est plus faible avec des épaisseurs plus fortes.

 

Pour une fréquence donnée, plus le facteur de qualité Q est grand, plus le phénomène du loup sera intrusif. Le même phénomène sera difficile à produire sur des instruments de mauvaise qualité.

 

Il apparaît distinctement 2 pics de fréquence (split) avec un delta de 4 Hz à l’origine du battement de la note du loup.

 

Quand une fréquence de la corde est proche de la pulsation d’une zone isolée de faible épaisseur sur la table (facteur Q élevé), il est impossible d’obtenir une seule fréquence pour faire disparaître le loup.

Book "The sound of stradivari"

                      Copyright © 2010 - 2019 Patrick Kreit  Aucune partie du site ne peut être reproduite sans ma permission écrite.

La note du loup d’un violon est presque toujours dans la gamme de fréquence du mode B1+ :
Si
4 à Do#5 sur la corde de La (494 Hz à 554 Hz). Dépend du taux d’humidité du bois du fond
à l’instant donnée.

 

La fréquence du mode B1+ participe à l’action de la note du loup, mais ce n’est pas le facteur déclenchant du split sur cette fréquence.

 

Pour que la note du loup soit entendue, il faut d’abord qu’il y ait un défaut dans les épaisseurs de
la table ou de la barre. Les deux défauts peuvent se manifester sur le même instrument.

 

Le phénomène est complexe, car il existe plusieurs causes qui déclenchent le roulement de la corde sous l’archet :   épaisseurs de la table ou de la barre, cordier trop léger, attache cordier en plastique trop longue ou trop rigide (acier), mauvais réglage de l’âme, fréquence de torsion de la touche, mentonnière, chevilles, tension des cordes, épaisseur du chevalet, position du chevalet, hauteur
du chevalet, taux d’humidité dans les matériaux……. Liste non exhaustive.

 

Au moins 2 conditions doivent être réunies pour provoquer un split sur la fréquence du mode B1+.

 

L’archet accroche la corde, la relâche, puis l’accroche à nouveau et la relâche, environ 7 à 10 fois par seconde. Ces interférences vibratoires provoquent des oppositions de phase au niveau
de l’émission du son. Ce phénomène peut être atténué sans jamais disparaître complètement, parce qu’il s’agit d’un défaut de construction à l’origine.

 

Pour remédier à ce problème, il faut ajouter des masses, soit sur l’extrémité d’une corde (derrière
le chevalet) soit directement sur la table d’harmonie (intrados ou extrados) sur la zone rouge
de la photo. Dans certains cas, les anti-rouleurs utilisés pour réduire le phénomène affectent,
en plus de la note du loup, les transitoires et la jouabilité sur toutes les notes. Sur certains violoncelles, l’instrument perd en richesse harmonique et en puissance. Le son est étouffé.

 

La note du loup peut être activée par une fréquence variable du corps de l’instrument en rapport direct avec le taux d’humidité des matériaux (instrument en blanc ou verni). Le taux d’humidité
des matériaux modifie la fréquence de tous les modes de la caisse ainsi que la forme des zones nodales du fond et de la table couplés aux éclisses. Par conséquent, la note du loup peut disparaître provisoirement après une perte ou une reprise d’humidité des matériaux, ou bien la note du loup peut apparaître sur une autre fréquence ou note.

 

Le delta entre les modes B1- et B1+ sera modifié si le taux d’humidité du bois de la table et du fond n’est pas identique en supprimant provisoirement la note du loup ou alors le loup apparaîtra sur une autre note ou fréquence.

 

Les anti-rouleurs installés sur une corde demandent un réglage précis. Leur poids et leur emplacement doivent être contrôlés pour éviter une perte de sonorité de l’instrument. Ils imposent
à la corde une direction d’oscillation en changeant le couplage entre la corde et le corps.
Ils modifient la fréquence propre du corps en augmentant la masse en vibration.

 

Les anti-rouleurs collés sur l’intrados de la table ou sur la barre donnent de bons résultats
en diminuant l’amortissement d’une zone anti-nodale restreinte de la table (zone rouge, voir photo).

Les magnétiques ont un avantage sur les classiques : ils peuvent être déplacés sur la table en suivant la modification de fréquence de la note du loup.

 

L’anti-rouleur : c’est le remède, mais ce n’est pas la solution au problème.

 

La note du loup est le plus souvent entendue sur :

 

¨ Violon : Si à Do dièse sur la corde de La.

 

¨ Alto et violoncelle : Mi à Fa dièse sur la corde de Do ou Sol ou Ré

 

¨ Contrebasse : Sol dièse sur la corde de Ré.

 

Home

Bois

Methode Strad

Voûte

Mode 5

Mode B1

Mode A0

Mode B0

Vernis

Violon